Akanema dévoile son logo définitivement humain
Découvrez notre nouvel article sur comment intégrer les soft skills dans les entretiens annuels.

Comment intégrer les soft skills dans les entretiens annuels ?

Les entretiens annuels d'évaluation sont essentiels pour le développement de vos collaborateurs.

Quelle meilleure période pour parler des entretiens annuels d’évaluation que le mois de décembre ? Qui dit fin d’année, dit bilan avec vos collaborateurs ! L’occasion de faire le point sur les accomplissements, les obstacles rencontrés, et d’entrevoir main dans la main le futur. Pour approfondir un peu plus en détail le sujet nous vous conseillons notre article [Organiser et réussir ses entretiens annuels d’évaluation]. Enfin bref ! Que vous lisiez cet article en décembre, en janvier, en mai ou en septembre, le sujet dont nous allons parler est plus que jamais dans l’ère du temps : les soft skills dans vos entretiens annuels !

Aujourd’hui, dans un environnement professionnel fortement marqué par le Covid-19 et la transformation des attentes des différents partis, la valorisation des compétences ne se limite plus aux seules aptitudes techniques. Les entretiens annuels d’évaluation évoluent pour inclure un aspect essentiel : les soft skills. Ces compétences humaines jouent un rôle crucial dans la réussite individuelle et collective au sein des entreprises. C’est dans cette optique que nous allons voir comment intégrer efficacement les soft skills dans les entretiens annuels pour une évaluation plus holistique et une valorisation des parcours professionnels.

Réussissez vos entretiens annuels d'évaluation avec notre guide qui vous accompagnera à toutes les étapes de sa construction.

I – La nécessité de comprendre les soft skills

Avant de vous donner nos conseils pour les intégrer à l’évaluation d vos collaborateurs, il convient de comprendre exactement de quoi nous parlons quand nous employons ce terme. Les soft skills représentent des compétences intangibles mais cruciales dans le monde professionnel. Bien que souvent moins tangibles que les compétences techniques, elles sont essentielles pour favoriser une dynamique de travail harmonieuse et productive. Allons un peu plus loin dans cette définition.

1- Définition et importance des soft skills

Les soft skills englobent un éventail de qualités personnelles et interpersonnelles qui façonnent la manière dont un individu interagit et se comporte au sein d’une équipe ou d’une organisation. Elles comprennent des attributs tels que savoir prendre du recul, aborder les autres sans jugement, inspirer confiance etc. Pour comprendre plus concrètement la description d’une soft skills, nous avons des exemples bien détaillés [juste ici]. Leur impact dans le contexte professionnel moderne est considérable. Les entreprises reconnaissent de plus en plus que ces compétences non techniques jouent un rôle déterminant dans la performance globale des équipes et des individus. Si les compétences techniques ou hard skills sont nécessaires pour exécuter des tâches spécifiques, les soft skills permettent une interaction fluide et une gestion optimale des défis rencontrés au quotidien.

2- Contribution à la performance individuelle et collective

Les soft skills ce n’est pas simplement un joli mot. Ce sont des piliers fondamentaux de la performance individuelle. Elles contribuent à l’augmentation de la productivité, à la réduction des conflits interpersonnels et à une meilleure gestion du stress. En outre, ces compétences impactent également la performance collective. Une équipe dotée de collaborateurs avec des soft skills variées et complémentaires est souvent plus cohésive, capable de collaborer de manière efficace, de s’adapter rapidement aux changements et d’innover face à de nouveaux défis. L’alignement des soft skills au sein d’une équipe crée un environnement propice à l’échange d’idées, à la créativité collective et à l’atteinte d’objectifs communs. Nous pourrions en parler des heures tellement le sujet est riche, mais comme ce n’est pas le sujet principal de cet article, nous laissons la possibilité aux curieux de compléter leur approche des soft skills avec [Et si on définissait réellement les soft skills?].

3- Les 4 catégories à cerner

Pour conclure notre explication synthétique sur les soft skills, il faut les voir comme des éléments pouvant se catégoriser. Parmi la multitude de compétences existantes, il est important de comprendre dans quelles catégories nous pouvons les répartir afin de mieux analyser et exploiter les résultats obtenus avec vos collaborateurs :

a) Communication : Communiquer, c’est être capable de transmettre et recevoir fidèlement un message.

b) Coopération : Elle désigne notre capacité à travailler ensemble dans un objectif commun.

c) Esprit critique : Elle correspond à notre capacité à challenger la logique d’un fait, une opinion, une idée.

d) Créativité : La créativité désigne notre capacité à générer des idées grâce à 2 types de pensée : une pensée dite convergente qui consiste à faire des liens entre des choses, des concepts, et une pensée divergente qui produit des idées éloignées du problème initial.

Grâce à notre référentiel de soft skills, vous pouvez optimiser vos entretiens annuels d'évaluation.

II- Intégrer les soft skills dans vos entretiens annuels d’évaluation : nos conseils

Maintenant que vous avez compris un peu plus ce que pouvait être les soft skills, il est temps de passer aux choses concrètes ! Pour garantir une évaluation complète des compétences, leur intégration dans les entretiens annuels est essentielle. Il n’y a bien sûr pas de recette magique ou de guide parfait qu’il faut suivre à la lettre. Il faut que vous adaptiez nos conseils à votre contexte, vos moyens, et surtout à vos collaborateurs. Une chose est certaine, innover dans vos évaluations est la marche à suivre !

1 – Préparer les évaluateurs et les évalués

Pour commencer, parlons un peu de vous qui êtes recruteur ou manager dans votre boîte et à qui la lourde tâche des entretiens d’évaluation revient ! Il est primordial de vous former en amont ou d’éduquer l’évaluateur sur le rôle crucial des soft skills dans la réussite individuelle et collective au sein de l’entreprise. Vous devez être pleinement conscient de l’impact de ces compétences sur la performance des équipes et la réalisation des objectifs organisationnels.

Faire des ateliers de sensibilisation vous permettra également de prioriser ces compétences lors de la sélection de nouveaux talents. Bien que tous nos articles sur ce sujet, nos checklists, et nos guides (à retrouver dans notre partie Ressources) soient là pour vous épauler, pour vous aider à mieux comprendre les différents enjeux, rien ne vaut la pratique en complément à la théorie. Formation professionnelle, serious game, team building ou atelier sur la thématique des soft skills, il est important de passer par là pour mieux appliquer toute cette approche dans l’évaluation et le développement de vos collaborateurs.

Bien évidement, il faut être deux (au minimum) pour l’entretien annuel. Nous ne pouvions pas passer à côté de l’un des deux acteurs cruciaux de cet échange : le collaborateur. Si l’on voit la chose un peu plus globalement, ce développement pourra être bénéfique à votre collaborateur sur tout le long de sa carrière. De quoi faire un deal gagnant-gagnant : vous pouvez mieux affiner les résultats obtenus, organiser vos recherche de talents, adapter un système de mobilité interne plus efficace. Votre collaborateur pourra lui-même prendre conscience de son plein potentiel, des axes de son propre développement et de la façon de se valoriser professionnellement.

Alors que ce soit par des séances de sensibilisation, des ateliers de développement personnel ou des outils de reconnaissance des compétences, il est pertinent d’envisager la formation (ou au moins la sensibilisation) aux soft skills pour vos employés. Nous vous conseillons, dans un premier temps de découverte, un team building comme celui que nous proposons avec Entracte, pour mieux comprendre et appréhender l’enjeu réel des soft skills dans la gestion du capital humain.

2- Déterminer les critères d’évaluation pertinents

Une fois bien informé et formé à la manière de communiquer autour des soft skills et de les évaluer, il vous faudra faire preuve d’une bonne capacité d’analyse. Cela va passer tout d’abord par la création de critères d’évaluation clairs et d’objectifs pour évaluer de manière efficace ces compétences. Par exemple, pour évaluer la communication, des indicateurs comme la capacité à exprimer des idées de manière concise et à écouter activement peuvent être établis. Ces indicateurs rendent les soft skills mesurables et facilitent leur évaluation, un vrai plus dans votre gestion des talents.

Il vous faudra faire preuve d’adaptabilité. Les questions posées lors des entretiens annuels doivent être adaptées pour inclure les soft skills. Plutôt que de se concentrer uniquement sur les réalisations techniques, les questions pourraient explorer des situations où les soft skills ont été mises en œuvre avec succès. Des méthodes d’évaluation comme les études de cas ou les mises en situation peuvent être utilisées pour évaluer ces compétences de manière concrète.

III- Valoriser les soft skills au sein de votre entreprise : la tendance incontournable de 2024

Les soft skills ne sont pas un simple effet de mode ! Il faut comprendre qu’il y a une véritable mutation dans le fonctionnement professionnel et que dans un monde de plus en plus automatisé où l’intelligence artificielle s’impose, l’évaluation et l’analyse par des compétences autres que celles techniques devient inévitable. Une tendance réelle et réellement nécessaire dans la gestion du capital humain et la recherche de talent.

1- Intégrer pleinement les soft skills dans vos processus interne

Dans un premier temps, il faut le voir comme une intégration progressive dans les critères de récompense pour reconnaître et encourager le développement de vos collaborateurs. Les récompenses, promotions ou reconnaissances professionnelles devraient prendre en compte les contributions des employés en termes de soft skills. Cela stimule une culture où ces compétences sont valorisées au même titre que les compétences techniques.

Dans un second, il y a la notion de création d’un environnement propice au bon fonctionnement. Il faut fournir un cadre favorable à l’épanouissement des soft skills dans votre entreprise. Cela peut se traduire par des formations spécifiques, des programmes de mentoring, des opportunités de développement personnel, et une culture d’entreprise qui encourage l’expression et la croissance de ces compétences.

akanema révèle les talents

2- AKANEMA : des outils pour accompagner votre management

Comme vous avez pu le constater tout au long de l’article, la transition est en marche. Chez AKANEMA, nous nous engageons à soutenir cette transition en fournissant des outils innovants qui permettent de reconnaître et de valoriser ces compétences essentielles développées lors d’expériences, qu’elles soient professionnelles ou extra-professionnelles. En unissant les compétences techniques et les soft skills, nous façonnons ensemble un environnement professionnel plus équilibré et performant. Notre but est de faciliter l’intégration de ces compétences dans votre entreprise. Pour ça, nous voulions vous parler de nos deux outils phare dans ce domaine !

a) Un team building pour mieux cerner vos collaborateurs. Entracte représente un outil innovant, une expérience qui sensibilise les individus aux soft skills et leur permet de prendre conscience de leur importance. Ce serious game collectif offre une expérience immersive, ludique et éducative permettant aux participants de découvrir et d’évaluer leurs compétences transversales.

b) L’outil incontournable de 2024 pour faciliter votre recrutement et optimiser votre mobilité interne. Magneto, grâce à sa plateforme Web et son API, propose une exploration approfondie des expériences professionnelles et extra-professionnelles. Cet outil permet d’analyser et d’extraire les situations spécifiques ayant contribué au développement des soft skills. Magneto offre ainsi un moyen efficace pour identifier, comprendre et valoriser les compétences acquises dans divers contextes par vos collaborateurs ou futurs collaborateurs.

Conclusion

Intégrer les soft skills dans les entretiens annuels d’évaluation est un pas vers une évaluation plus complète et équitable des parcours professionnels. Cette intégration passe par une compréhension appuyée sur le sujet des compétences. Team building, atelier de sensibilisation, serious game ou tout autre formation, vous avez le choix pour ne plus passer à côté de la réussite totale de vos entretiens annuels d’évaluation !

livre blanc gratuit sur les soft skills

Face aux changements, capitalisez sur vos richesses humaines

Vous cherchez des clés de compréhension et des solutions concrètes pour faire avancer vos équipe grâce aux soft skills ?

Découvrez les insights de nos experts, des moyens concrets et surtout des actions simples pour mettre en œuvre les 5 leviers de l’intelligence collective.